SCYLLA, la nymphe et la beauté perdue (partie 2)

Dans l’obscurité grandissante de la nuit naissante, tel un poisson volant, une silhouette bondissait hors de l’eau pour y replonger aussitôt. Il était bien difficile de deviner ce dont il s’agissait. Certes, la taille correspondait à un dauphin, mais ceux-ci… Continuer la lecture